Les Amis du Patrimoine de Cerisé

27 novembre 2010 Cerisé va retrouver son coq...invitation

Invitation

Samedi 27 novembre 2010  à 14h30

 

 

 Au lendemain de la tempête de 1999, le COQ, alors déposé, va enfin retrouver sa place sur le clocher de l’église … ceci grâce à la générosité des ceriséens et ceriséennes et aux nombreux donateurs.

 

La tradition populaire veut que le COQ soit présenté aux habitants de la commune. Cette coutume, les compagnons couvreurs de l’entreprise Bequet la perpétuent. La municipalité a décidé de fêter cet événement.

                               

     

Six compagnons travaillent depuis plusieurs mois à la restauration du clocher. A compter du 20 Novembre, ils vous visiteront avec « l'oiseau » de cuivre paré de rubans. Selon la coutume, vous pourrez le toucher et en échange de quelques pièces recevoir un morceau de ruban : ruban gage de bonheur pour ceux qui le conservent, gage de bonheur aussi pour les jeunes filles en âge de se marier et qui en feront le voeu !!!

   

Le samedi 27, la Fanfare d’Ancinnes- Fyé accompagnera le COQ dans les rues de Cerisé. Nous vous invitons à la suivre…

 

Le COQ sera ensuite béni par le curé de la paroisse avant d’être posé au sommet du clocher. Le maître compagnon s’assurera de la mobilité de l’oiseau en le faisant tourner trois fois … Un premier tour pour le prêtre, un second  pour le maire et un  3ème  pour remercier la population de sa générosité.

Les rubans s’envoleront … la cloche sonnera !!

 

Le Maire                           Le Président des Amis du Patrimoine

Patrick COUSIN                               Jean Nicolas BART

 

 

PROGRAMME

 

RDV Place de la Mairie

14 Heures 30  

La FANFARE dans les rues de Cerisé

Avec la présentation du Coq aux habitants…

 

15 Heures 45

Bénédiction du Coq par le Père DURAND

 

16 Heures

Dépose du Coq par le Maire et le Président de l’Association des Amis du Patrimoine

 

16 Heures 30

Pot de l’amitié à la Mairie

 

Merci aux généreux donateurs:

 

 

Pourquoi un coq sur un clocher?

En l'an 67, les Gaulois se révoltent contre les Romains. Un historien de l'époque écrit: "L'empereur Néron a été réveillé par le chant des coqs" L'auteur voulait par un jeu de mots désigner les Gaulois, car en latin, le même mot "gallus" désigne indifféremment"Gaulois" et "coq".

L'allusion fit fortune... Les romains le répétèrent avec ironie. Quant aux Gaulois ils l'accueillirent volontiers. Il ne leur déplut pas de recevoir comme emblème cet oiseau fier, turbulent et courageux. Ils prirent l'habitude de placer au sommet de leurs tours, un coq, symbole de leur courage...

Les chrétiens en France adoptèrent cet usage. Ils placèrent un coq au sommet de leurs clochers.

(d'après un article Ouest-france du 27 septembre 1991)



10/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres