Les Amis du Patrimoine de Cerisé

Le coq de l'église

Pourquoi un coq sur un clocher?

En l'an 67, les Gaulois se révoltent contre les Romains. Un historien de l'époque écrit: "L'empereur Néron a été réveillé par le chant des coqs" L'auteur voulait par un jeu de mots désigner les Gaulois, car en latin, le même mot "gallus" désigne indifféremment"Gaulois" et "coq".

L'allusion fit fortune... Les romains le répétèrent avec ironie. Quant aux Gaulois ils l'accueillirent volontiers. Il ne leur déplut pas de recevoir comme emblème cet oiseau fier, turbulent et courageux. Ils prirent l'habitude de placer au sommet de leurs tours, un coq, symbole de leur courage...

Les chrétiens en France adoptèrent cet usage. Ils placèrent un coq au sommet de leurs clochers, qui peu à peu devint le symbole d'autres réalités...

(d'après un article Ouest-france du 27 septembre 1991)

Le coq de Cerisé a du plomb dans l'aile...

Au cours de la réfection du clocher de l'église de Cerisé, en décembre 2002, on s'est aperçu que le malheureux gallinacé avait du plomb dans l'aile. Il semble bien que les plus fins tireurs de la région se soient, de temps en temps, exercés sur "la pauvre bête". Enfin, l'usure et l'outrage impitoyable des ans avait fait perdre définitivement le nord à la girouette de notre village.

(compilation avec un article du "Maine Libre")

Photo Jacques Paganet

Devant cette situation tragique, "Les Amis du Patrimoine de Cerisé" ont décidé d'agir... Un appel aux dons est lancé!

A l'initiative de son président, Jean-Nicolas BART, en relation avec la mairie, une convention tripartite est signée avec la Fondation du Patrimoine. La campagne des dons peut commencer.

Le coût du futur coq s'élève à 800 €. Les Ceriséens ont répondu nombreux à l'appel du président des Amis du Patrimoine. En janvier 2004 la mairie de Cerisé a accueilli l'Assemblée Générale de l'Association. Le coq financé par la souscription auprès des  habitants de Cerisé a permis l'attribution de la subvention par la Fondation du Patrimoine. Le clocher pourra retrouver son coq lorsque les travaux de rénovation seront réalisés.

Photo Ouest France 26 janvier 2005

Photo Jacques paganet

     



01/04/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres