Les Amis du Patrimoine de Cerisé

Tombes à l'intérieur de l'église

Il existait dans l'église deux chapelles, l'une de la Sainte Vierge, l'autre de St Jacques. Toutes deux appartenaient aux familles de Bonnefoy, de Marcilly et de Châteauthierry. C'est dans la première que furent inhumées Renée Marais, femme de Henri de Marcilly écuyer sieur de Thury, chevalier d'honneur du Présidial, le 30 novembre 1723 et le 21 novembre 1724, Marthe Marais, veuve de messire René Poussier, écuyer, sieur de sainte-Croix, commissaire-commandant de l'artillerie de Saint-Quentin.

D'autres tombes ont pu être recensées, mais les épitaphes de ces nobles personnages ont disparu. Les tombes des anciens curés de Cerisé, inhumés dans le choeur n'ont pas été mieux respectées.

La seule épithaphe qui ait survécu est celle d'une simple paysanne, Marguerite Moret, décédée le 29 janvier 1669, âgée de 69 ans. Sa pierre tombale décorée d'une croix, sculptée en relief et à la base de laquelle un coeur est gravé, se trouve au milieu du transept.

D'après recherches de Jacques Paganet

Tombe de Marguerite Moret  photo Jacques Paganet



31/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres