Les Amis du Patrimoine de Cerisé

16 août 2018 Cérémonie du passage de la "Route LECLERC"

 

Article paru dans le journal Ouest-France du 8 août 2018 pour présenter l'événement.

La commune de Cerisé à l’honneur sur la Route Leclerc

    

Devant Le Logis, de gauche à droite, Jacques Pagagnet, Christophe Bayard et Patrick Cousin.  

 

 

 

Grâce à une photo historique prise en 1944, la municipalité prend part, pour la première fois, aux cérémonies de commémoration de la Libération.

L’année 2018 marque le 74e anniversaire de la Libération. Le circuit de commémoration à Alençon et dans sa région traversera quarante-cinq communes et donnera lieu à soixante cérémonies.

Parmi ces communes, Cerisé, elle aussi libérée par la 2e DB de Leclerc, participera à l’événement pour la première fois.

L’association historique et citoyenne Vive la Résistance, présidée par l’Alençonnais Christophe Bayard, la Fondation de la France Libre et la municipalité coopèrent et feront revivre une page oubliée de l’histoire locale.

« Nous avons décidé d’associer la commune après un contact très constructif avec le maire Patrick Cousin,  explique Christophe Bayard.  D’autant plus qu’un habitant, Jacques Paganet, avait en sa possession une archive historique. »

Il s’agit d’une photo prise par Pierre Mauger, futur maire d’Alençon, devant le Logis, à l’époque école ménagère, le 12 août 1944 lors de la libération de la commune par la 2e Division blindée.

« La mairie a souhaité participer en créant un panneau d’information à visée pédagogique qui sera permanent et situé face au Logis, indique Patrick Cousin. Il comportera un texte rédigé par Christophe Bayard et la photo d’archive tiendra une large place. »

Jeudi 16 août, jour de la cérémonie, les festivités débuteront à 18 h avec le dépôt d’une gerbe au monument aux morts ; suivront les messages de la municipalité et de Christophe Bayard.

Ensuite, le cortège se rendra à quelques mètres de là, sur le square face au Logis, pour le dévoilement de la plaque. Un vin d’honneur offert par la mairie clôturera les festivités officielles.

« Les membres des organisations patriotiques et les anciens combattants resteront disponibles toute la soirée dans la commune pour échanger avec le public  », ajoute Christophe Bayard.

Une vingtaine de porte-drapeaux, une quinzaine de véhicules militaires et l’équipe d’organisation de la route Leclerc sont attendus  « et nous espérons la venue du char         Montereau », conclut le professeur d’histoire.

  La manifestation:

 

 Jeudi soir , 16 août 2018, les habitants ont répondu présents pour la commémoration du passage de la Division LECLERC voilà soixante-quatorze ans.

Pour la première fois la commune a rendu hommage aux forces combattantes de la liberté en présence des élus locaux, des anciens combattants de l'association "Vive la Résistance" (*)sous l'égide de la Fondation de la France libre (*) et d'une délégation du 501e régiment de chars de combat basé à Mourmelon.

 

La cérémonie officielle était organisée en deux temps. Un dépôt de gerbes au monument aux morts, ensuite le dévoilement de la plaque commémorative par le maire Patrick Cousin et les autorités présentes.

  (*) Christophe BAYARD, présent à la cérémonie, est Vice Président de la Fondation de la France Libre et Président de Vive la Résistance.

 

Rappel historique

 

 

 La cérémonie au monument aux morts:

 

Photos G. Beaumont

Commentaires d'après l'article du journal Ouest-France du 18-19 août 2018.

 

Le dépôt de gerbes

Les Corps constitués

Les documents d'archives conservés par Jacques Paganet ont servi la cause de ce rendez-vous.

Le char MONTEREAU qui avait participé à la libération d'Alençon, et restauré depuis, avait été véhiculé vers la commune . C'est devant "Le Logis", alors école ménagère, que s'était arrêté le char " Hélène" de la Division LECLERC accueilli avec joie par la population. Les soldats appartenaient au premier régiment de marche de spahis marocains.

Le dévoilement de la plaque par le maire Patrick Cousin et les autorités présentes.

Le char "Hélène" photographié par Pierre Mauger, qui deviendra plus tard maire d'Alençon.
Document conservé précieusement par Jacques Paganet habitant de Cerisé et passionné d'histoire.



18/08/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres