Les Amis du Patrimoine de Cerisé

Les Amis du Patrimoine de Cerisé

30 juin 2018 Visite du vieux Mans

 

  Les Amis du Patrimoine de Cerisé en visite dans le Vieux Mans

 

 Le 30 juin 2018, nous étions un petit groupe de sept à découvrir le Vieux Mans, accompagnés pendant 2 heures par notre guide et conférencière du Service du Patrimoine de la ville, que nous remercions. Le Vieux Mans (renommé « Cité Plantagenêt » pour les besoins du marketing touristique) correspond à la cité antique des Cénomans puis à la cité sous le pouvoir de l’évêque, du Moyen-âge à la Révolution,

Cet ensemble urbain ancien, bâti sur son éperon, dominé par la cathédrale, se voit de fort loin mais sa richesse impose de la parcourir pas à pas et de choisir quelques aspects venus du passé en distinguant trois lieux, chacun témoignant pour leur époque de construction.

 

Photos, commentaires: J.N. Bart, Y. Bultel, A.Bultel

Conception blog: G. Beaumont

 

 

 

  Le rempart romain et les maisons « perchées » du Vieux Mans vus de la rive de la Sarthe ; la cathédrale est à droite au delà de la photo.

 

 

La Grande Rue (héritière du cardo de la cité antique et maintenant dénommée en partie rue de la reine Bérengère) est bordée par de multiples maisons des XV et XVIe siècles. C’est le signe de la richesse d’une bourgeoisie commerçante qui a multiplié les façades en pierre taillée ou en pans de bois, les fenêtres à meneaux, les décors sculptés et les devantures qui ont conservé leur aspect médiéval ou Renaissance.

 

 

  

 

Enfilade de façades de maisons des XVe et XVIe siècles rue de la reine Bérengère

 

 

 

 

 

 

Façade de la Maison des Deux Amis, représentés en sculpture sur bois à l’avant du pilier (XVe siècle)

 

 

 

 

  

Sculpture sur la façade de la Maison d’Adam et Ève, appellation sans doute impropre (XVIe siècle, années 1520)

 

 

 

 

Fenêtre à meneaux de la Maison de la reine Bérengère (XVIe siècle)

 

 

 

 

 

La Maison du pilier rouge : reconstitution convaincante de l’aspect d’une maison avec boutique du XVIe siècle

 

 

 

 

 

Ensemble de maisons (XVe et XVIe siècles) et mur de collatéral sud de la cathédrale. Au centre, Maison de Saint-Paul ou Maison à la Tourelle (XVIe siècle, vers 1530) et départ de l’un des escaliers reliant le Vieux Mans à la Sarthe en traversant le rempart antique

 

 

L’imposante cathédrale Saint-Julien matérialise le pouvoir de l’évêque sur sa cité au Moyen-âge. Elle a pris la place d’une église plus ancienne et accueille à l’un de ses angles un menhir christianisé venu du fond des temps.

 

 

  

 

 

  

Le menhir adossé à la cathédrale

 

La nef romane avec ses collatéraux est précédée par un portail (XIe -XIIe siècles) magnifiquement sculpté.

 

 

 

 

 

Statues-colonnes de rois bibliques à droite du portail (début XIIe sicle)

 

 

 

 

Le linteau du portail accueille les statues des douze Apôtres et est surmonté par un Christ en gloire dans sa mandorle

 

 

 

 

 

Vitrail de la nef  l’Ascension ( la datation varie selon les spécialistes, vers 1100, ce qui en ferait le plus ancien vitrail conservé en France, ou pendant la période 1125-1175 )

 

 

Le chœur gothique (XIIIe-XVe siècles) lance vers le ciel sa haute voûte baignée de lumière tamisée, comme la nef, par de magnifiques vitraux et se ceint de chapelles.

 

 

 

La voûte gothique de la chapelle de la Vierge, peinte d’anges musiciens (fin XIVe siècle)

 

 

 

 

 

Le bras sud du transept et le chœur vus de la place des Jacobins

 

 

Au pied de la cité, le rempart de l’époque romaine (début du IVe siècle et non Ve siècle selon la datation traditionnelle) montrent l’art de la construction « à la romaine » : rangées de briques et petites pierres taillés s’étagent en hauteur en dessinant des motifs géométriques, sur une fondation de grosses pierres taillées. Des tours et des portes, en partie conservées, jalonnaient ce haut et long mur (700 m pour la partie en bord de Sarthe).

 

 

 

 

 

Partie du rempart en bord de Sarthe : haut mur, tour polygonale en partie arasée et tour circulaire surmontée d’une construction postérieure à la construction du mur

 

 

 

Détail de l’appareil du mur antique

 

Nous n’avons parcouru qu’une petite partie du Vieux Mans. À chaque amateur d’art et d’Histoire d’approfondir cette visite et surtout de la compléter tant il reste à explorer en parcourant le dédale des rues de la vénérable cité.

 



10/07/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres